Don Paypal
Informations
©2019 Cineguns
Vers le haut
The Haunting of Hill House
Dans la catégorie Séries, publié par Guns le 14 décembre 2018, dernière modification le 14 décembre 2018
· · ·

The Haunting of Hill House

 

note6.png

 

Un petit mot de l'histoire

 

The Haunting of Hill House nous compte l'histoire, passée et présente, d'une famille qui s'installe dans une ancienne grande bâtisse pour la retaper, la revendre, et profiter d'un bénéfice suffisant pour se poser au calme dans une maison faite sur mesure, rêve familiale. Rapidement, les choses se présentent mal, et il se peut que d'autres habitants soient déjà là.

 

 

Un petit avis sur la question

 

J'ai tenté, pour une fois, de faire un résumé bref, qui ne dévoile rien de cette superbe série, adaptation télévisuelle d'un roman de Shirley Jackson légèrement horrifique. Le but que j'avoue est de vous inciter à la voir, car si je ne devais dire qu'un mot concernant cette série, c'est brillant.

 

Petite remarque, cette fiche ne concerne que la saison 1. Si une saison 2 devait voir le jour un autre avis sera posté (ou pas) à ce moment là. La raison est simple, cette saison couvre intégralement l'histoire, donc s'il devait y en avoir une autre, ce serait simplement une toute autre histoire.

 

Découpée en 10 épisodes de durées très variables (entre 40 et 70' grosse modo), la série n'est jamais violente, gore ou baignée d'hémoglobine. Cependant on est plongé dans un sentiment, peut-être plus d'angoisse que d'horreur. C'est très oppressant, mais franchement on en redemande. Mike Flanagan, dont vous pouvez retrouver ici la critique du pas mauvais Pas un bruit, fait ici une réalisation au cordeau (et nous replace d'ailleurs sa femme Kate Siegel, comme l'une des filles de la famille, version adulte). Tout est millimétré, la scénographie est superbe, le rythme magnifique. Les aller-retours entre 1992 et 2018 sont magistralement gérés. Bref, c'est très agréable, on est plongé en immersion totale et l'effet chair de poule est de ce fait garantie.

 

Oui bon, mais non

 

Cependant, tout aussi magnifique que ce soit, tant en terme de réalisation que de décors, il faut avouer que le point fort de la série, outre son histoire très bien écrite, réside dans ses acteurs. Je pourrais m'extasier devant le jeu des acteurs adultes, comme Victoria Pedretti ou Oliver Jackson-Cohen, mais ce sont surtout les enfants qui m'ont bluffé. Je ne comprends toujours pas comment on peut faire jouer à des enfants très jeunes de tels rôles, et surtout avec autant de justesse. Je n'imagine même pas le côté traumatisant que certaines scènes ont pu avoir. Quoi qu'il en soit les performances sont excellentes.

 

Réalisation au poil, jeux d'acteurs excellents, histoire palpitante, ambiance flippante. Que demander de plus ? Franchement rien. J'ai été enthousiasmé au plus haut point par cette série et je ne peux que la recommander très vivement. Pour moi, ma baffe de cette année.

 

! Partie avec spoilers !

 

Un petit mot pour parler des autres personnages de la série, aka les esprits. Nous sommes à des lieus à la ronde d'un SOS Fantômes ou d'un Casper, les esprits ici sont tellement bien rendus, qu'on se pose plusieurs questions : sont-ils vraiment là ou sont-ils dans la tête des protagonistes ? (réponse : les deux, clairement ça dépend desquels). Et question subsidiaire, combien en ai-je loupé ? Car oui, à certain moment on se rend compte qu'on en aperçoit, sans aucune explication, juste ils sont là. Et on se dit, tiens, j'ai du en louper pas mal, et ça se trouve ce sentiment de malaise que je ressens viens du fait qu'on m'a glissé des images de fantômes depuis le début à mon insu (petit bilan de ces images ici) ... Bref, c'est vraiment bien fait, bien dosé.

 

Petit exemple, réalisé par les pros de Comicbook.com

 

Bisous

 

 

 

The Haunting of Hill House, saison 1, est une série de 2018 visible sur Netflix, en 10 épisodes réalisés par Mike Flanagan, avec Timothy Hutton, Carla Gugino, Michiel Huisman, Elizabeth Reaser, Kate SiegelOliver Jackson-Cohen et Victoria Pedretti.