Aujourd'hui le 18 avril 2019
la dernière mise à jour date donc
de pas longtemps ...

Ce site est réservé aux adultes consentants, c’est à dire ceux qui aiment se marrer, qui ne sont pas contre matter du cul (et surtout qui en ont le droit), qui aiment discuter entre eux pour savoir lequel à le plus tort.
Ce site utilise des cookies et en plus on est tellement fort qu’on place des trojans sur nos pages et dans vos ordinateurs.
Par ailleurs, un code maliceux détecte les iPad et active leur autodestruction.

Tout est copyrighté, bien entendu et on vous poursuivra sans relâche si vous volez un truc. Informations

The Killing

Enquête pluvieuse, enquête malheureuse

 

 

note4.png

 

Histoire (ou pas)

 

Je ne peux pas résumer l'histoire car cette fiche porte sur les 4 saisons de The Killing. Ce qui nous fait 3 histoires différentes, la première histoire s'étalant sur les deux premières saisons, la deuxième sur la troisième, produite chez AMC et la troisième histoire sur la quatrième saison produite par Netflix. Bref, c'est le bordel.

Je vais donc résumer le plot général de la première histoire (2 premières saisons) : une adolescente disparait, l'enquête débuté mais rapidement, on retrouve son corps. Que s'est-il passé ?

 

Avis (si)

 

The Killing est une série américaine qui reprend, presque au mot si j'en crois le peu que j'ai pu en voir, une série Danoise appelée Forbrydelsen (et que d'ailleurs j'aimerai bien regarder). Je ne connais pas la série Danoise, mais la série américaine nous plonge dans un univers pluvieux (merci Seattle) et dépressif presque tout le long.

 

Image la plus colorée que j'ai trouvée pour illustrer cet avis

 

A mon sens, il faut vraiment scinder la série en 2. Les deux premières saisons d'un côté, qui relatent l'enquête sur le meurtre de la jeune Rosie Larsen, et les deux autres saisons, qui ont été rajoutées mais n'atteignent clairement pas le même niveau de tension et d'oppression que l'on peut connaître lors de cette investigation, qui mêle enquête policière, corruption politicienne et magouille ethnique.

 

Du coup j'ai envie d'orienter mon texte uniquement sur les deux premières saisons, que je vous incite fortement à regarder. Libre à vos d'enchaîner sur les deux saisons suivantes.

 

La force de la série réside, au cour de ces deux saisons donc, dans la continuité. On prend le temps de 26 épisodes pour arriver à un épilogue, ce qui permet de construire décemment les choses. La performance vient aussi du charisme des deux acteurs principaux, qui portent à eux seuls la série, même s'ils sont bien accompagnés par une foule de seconds couteaux tous plus criant de vérité les que les autres.

 

Dans cette ambiance froide, pluvieuse, graisseuse parfois, la détective Sarah Linden, qui a du mal à gérer ses problèmes personnels, s'investi dans son enquête jusqu'à l'obsession. On s'enfonce avec elle dans cette quête de vérité, on se heurte avec elle à ces murs qui se dressent et on avance à fond sur ces fausses pistes pour comprendre, nous aussi, ce qui a pu arriver à cette jeune fille. D'autant que le jeu des acteurs force réellement à la compassion. Bref, on nage en pleine souffrance collective. Son acolyte apporte un peu de fraîcheur, mais également sa part de noirceur.

 

Sarah Linden, même les tiques sont moins collantes

 

La série est une très bonne série policière, que je recommande vivement. Bien que l'on se fasse régulièrement balader, la tension reste palpable tout au long des épisodes, et même quand on n'est pas trop fan d'avoir les nerfs (/me lève la main) en pelote tout le temps, dès qu'un épisode est terminé on en redemande.

 

 

 

The Killing, une série en 4 saisons à géométrie variable de 2011 à 2014 qui comporte 44 épisodes de 40 minutes à 1h, avec Mireille Enos, Joel Kinnaman, Billy Campbell et Michelle Forbes.

 

C Ya


Dans la catégorie Séries par Guns, modifié le 04-04-2019, 08:43:55



0 commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire

Si ça vous démange de remettre à leur place les autres, n'hésitez pas, la création d'un compte est gratuite.