Don Paypal
Informations
©2020 Cineguns
Vers le haut
6 underground
Dans la catégorie Cinéma, publié par Guns le 18 décembre 2019, dernière modification le 18 décembre 2019
· · ·

Un film calme et reposant qui nous fait découvrir quelques régions du monde par son aspect touristique et instructif.

 

3 étoiles

Histoire

 

Un jeune milliardaire américain, soi-disant mort après un accident de voltige, décide de créer un groupe d'action, composé d'individus aussi morts que lui, pour réparer les injustices de ce monde (i.e. appliqué sa propre justice).

Critique

 

Bien entendu, à la lecture du plot, on devine tout de suite que les injustices ne se déroulent pas aux USA, faut pas pousser, par contre notre Robin des Bois lui, est bien américain. Encore une fois Go USA, même si l'équipe d'action-(wo)man est pour une fois polyculturelle.

Bang Bang Kill Kill

Ne perdons pas de temps, je vais faire court parce qu'il n'y a franchement pas grand chose à en dire. 6 underground est un film d'action à gros budget, réaliser par le spécialiste des films d'action à gros budget, Michael Bay. Vu le niveau d'expertise du mec, on sait à quoi s'attendre : un métronome calé à 200 bpm, des explosions, impacts, coups de feu/gueule toutes les 2 mesures et des acteurs qui n'ont pas beaucoup de texte au milieu de tout ça.

Kill Kill Bang Bang

Pour résumer le plus simplement du monde, on a à faire à un clip, en version longue. C'est très divertissant, même si ça flingue les yeux, les oreilles (et les couilles par moment). Les acteurs prennent du plaisir, et nous le font savoir. La musique accompagne bien les moments choisis, et l'ensemble et saupoudré de punchlines qui provoque de-ci de-là un sourire.

Pour autant, le film ne casse pas trois pattes à un canard, même si ça me ferait bien plaisir parce que je hais les canards. On passe un bon moment, moment qui s'évapore plus vite que le film lui-même. Si on aime les belles cascades, on apprécie d'autant plus.

Six Underground, un film de Michael Bay, sorti en 2019 et qui dure 2h08 tout de même, avec Ryan Renolds, Mélanie Laurent et quelques autres dont on se moque éperdument.